Eve Campo

« Je suis convaincue que nous faisons tous du mieux que nous pouvons et celle ou celui qui vous accompagnera dans ce voyage de « retour vers le passé », aux sources de vos maux, doit vous mettre à l’aise, vous donnez le sentiment d’être compris, entendu, soutenu et aidé. C’est cela qui est important, c’est aussi et surtout VOUS qui êtes important. »

Psychologue d’approche intégrative

Spécialisée en EMDR

Collaboratrice d’Eléa Lichère

Sous l’impulsion d’une prise de conscience, d’une réflexion plus ou moins longue ou au contraire d’une décision rapide, d’un besoin de changement, d’aide, d’un coup dur, d’un conseil… vous vous êtes décidé à « consulter quelqu’un » comme l’on dit. Alors déjà, bravo à vous, le cap n’est pas facile à franchir et beaucoup y achoppe. C’est une démarche courageuse que vous êtes en train d’accomplir. Si vous lisez ceci, c’est que vous êtes sur ma page de présentation. Aussi je vais vous donner à voir la manière dont je travaille et dont j’aborde les problématiques psychologiques et ainsi vous apporter quelques éléments pour vous permettre de savoir si je suis celle qui va vous rejoindre dans le cheminement que vous avez débuté et qui vous a conduit à l’aube de cette prise de rendez-vous.

Ma pratique de psychologue s’étaye sur des références théoriques plurielles en fonction de la clinique, elle se veut ainsi intégrative, c’est-à-dire tentant de voir au-delà des limites de chacun des modèles théoriques ce que l’on peut apprendre à partir d’autres perspectives dans le but de bien cerner les facteurs déterminants d’une problématique, de proposer la prise en charge la plus adaptée et d’ajuster celle-ci aux besoins évolutifs du patient ; et elle s’organise autour d’une « théorie du soin ». Celle-ci tourne autour de deux hypothèses cardinales, la première : chez le psychologue, le patient, vous, devez trouver un « espace-temps » où quelque chose du temps présent qui passe, qui file, doit pouvoir se suspendre, « s’arrêter » pour que « l’infantile hors le temps » qui a vu naître vos blessures, qui détient les « clés » de vos impasses passées et actuelles, trouve un « espace-temps » où il puisse se re-présenter, pour se rejouer, sous l’effet du transfert et de la compulsion de répétition, et ceci afin qu’un jour, votre présent cesse d’être une répétition inlassable de votre passé. La deuxième est que l’on guérit en se souvenant, en se remémorant. Se remémorer, c’est remettre en mémoire, c’est-à-dire réactualiser, rejouer là et maintenant ce qui a pris naissance ailleurs et autrefois. La souffrance psychique qu’elle prenne la forme d’un TOC, d’un TCA, d’une addiction, d’une dépendance affective, d’une phobie… est une souffrance psychopathologique, c’est-à-dire une souffrance « supplémentaire », d’une autre nature qui se distingue de la souffrance humaine inévitable, inhérente à l’humanité et à la vie humaine. Ainsi, cette souffrance « supplémentaire » qui n’est pas directement en rapport avec les difficultés avec lesquelles la vie actuelle nous confronte mais est liée à un fragment de notre passé qui vient infiltrer et compliquer de son impact propre notre mode de rapport avec le présent. Les réseaux de mémoire sont la base sous-jacente des pathologies et de la santé mentale. Ainsi, certaines « traces mnésiques », certaines traces d’événements ou de système de relation appartenant au passé et conservées à l’état inconscient sont susceptibles, dans certaines conditions, d’être revivifiées et réactualisées, et de se présenter alors comme s’il s’agissait de données présentes et actuelles. A partir de votre actualité dont il faut entendre les besoins du Moi, l’on pourra cerner et traiter ce qui de votre histoire vécue est resté inapproprié et continue de l’être au détriment du présent de votre vie, qui continue de se transférer « sur la situation actuelle » et de lui imprimer son empreinte inadéquate.

Au final, je tiens à vous dire que je suis convaincue que nous faisons tous du mieux que nous pouvons et celle ou celui qui vous accompagnera dans ce voyage de « retour vers le passé », aux sources de vos maux, doit vous mettre à l’aise, vous donnez le sentiment d’être compris, entendu, soutenu et aidé. C’est cela qui est important, c’est aussi et surtout VOUS qui êtes important. 

Mes outils thérapeutiques

EMDR

J’accueille :

Adolescents

Adultes

%d blogueurs aiment cette page :